Conférence / Le CENTQUATRE / Salle 200 / 14 juin 2013
16h30-18h30

Inscrivez-vous

Quand l’innovation sociale rencontre l’innovation numérique !

Lorsqu’elle est évoquée, l’innovation renvoie le plus souvent à sa composante numérique. Portée par des figures mondiales et incontestables – Steve Jobs pour Apple, Bill Gates pour Microsoft, ou encore Mark Zuckerberg pour Facebook – elle compte parmi les indicateurs les plus observés, et les plus jalousés, pour souligner le dynamisme d’un pays et de ses entrepreneurs. Dans un contexte d’économie mondialisée, une compétition féroce s’est engagée pour attirer les talents les plus prometteurs, qui seront à l’origine des grandes avancées technologiques de demain. Il serait pourtant réducteur de limiter l’innovation à sa déclinaison numérique, puisqu’elle peut également se faire sociale. Bonne nouvelle : la frontière entre ces deux modèles est bien plus poreuse que l’on pourrait l’imaginer.

L’innovation sociale a récemment fait une entrée remarquée dans le débat public avec l’annonce faite par le Président de la République de lui allouer un fonds de soutien. Cette mesure contribue ainsi à resserrer les liens entre innovation sociale et innovation numérique, qui partagent de nombreux attributs : nécessité d’investissements en R&D, inventivité, expérimentations et prises de risques, entre autres. C’est parce qu’elles ont le même code génétique que leurs chemins se sont souvent croisés, et se croiseront plus encore à l’avenir.

La crise économique a révélé l’urgence de trouver des réponses aux besoins sociaux, qui ne cessent d’évoluer. L’incroyable développement et la démocratisation dont ont bénéficié les nouvelles technologies ces dernières années, amènent tout naturellement à s’interroger sur les possibilités de les mettre à contribution dans la résolution des grands défis sociétaux. Cette question, les UP Conferences du Groupe SOS et Capdigital ont souhaité la poser, dans le cadre du Festival Futur en Seine. L’occasion de donner la parole aux représentants de la nouvelle génération 2.0 et de souligner en quoi leurs innovations peuvent être utiles au bien commun.

5, rue Curial 75019 Paris